Organiser un rendez-vous

Organiser Un
Rendez-vous
Inscription Newsletter

PLF 2019 : qu’en est-il du CIR ?

Par - Actu FI - décembre 2018

Un avis sur le projet de loi de finances pour 2019 a été présenté par le député M. Pierre HENRIET au nom de la commission des affaires culturelles et de l’éducation avec un volet important sur le CIR. C’est ainsi l’occasion de voir en 2018 où en est le CIR du point de vue des députés.

Il est ainsi rappelé que la stabilité de ce dispositif, la place qu’il occupe dans le soutien aux investissements dans la R&D des entreprises ainsi que son coût, estimé à 6,1 milliards d’euros en 2017, font du CIR la plus emblématique des dépenses fiscales parmi les différentes dépenses fiscales rattachées à la mission « Recherche et enseignement supérieur ».

  • L’avenir du CIR

La question de sa compatibilité avec le projet de directive européenne dite ACCIS, concernant une assiette commune consolidée pour l’impôt pour les sociétés, est soulevée.  En effet, le projet initial contenait une « super-déduction » portant sur l’assiette imposable, en faveur de la R&D, ce qui soulève une interrogation quant à un maintien parallèle du CIR, dispositif plus avantageux pour les sociétés. A ce jour, le Parlement européen a proposé de substituer à la super-déduction un crédit d’impôt à hauteur de 10 % des dépenses de Recherche et la France et l’Allemagne proposent parallèlement de supprimer la super-déduction. La question n’est toutefois pas tranchée.

  • Le CIR, un soutien incontestable

Ce rapport insiste sur la difficulté à évaluer l’efficacité du CIR. Pour autant, il n’est guère discuté que ce dispositif vient encourager les entreprises à investir dans la R&D. Le CIR peut également être considéré comme un élément d’attractivité pour l’implantation d’activités de R&D en France par des filiales d’entreprises étrangères. Par ailleurs, il participe activement à rendre l’environnement fiscal français pour les activités de recherche et d’innovation très compétitif. Enfin, sa neutralité est un atout à l’égard de la nature des projets de recherche développés par les entreprises, contrairement aux subventions directes.

Des études ont également révélé que le dispositif a eu un impact positif sur l’embauche de chercheurs, et plus particulièrement sur celles des « jeunes docteurs ». Il est cependant discuté l’obligation pour les entreprises déclarant plus d’un million d’euros de dépenses de R&D d’apporter des précisions sur les chercheurs qu’elles emploient, à l’image de l’obligation actuelle pour les déclarants de plus de 100 M€ de dépenses.

  • Le CIR face à l’administration

Les auditions effectuées pour la réalisation de cet avis ont révélé que certaines PME pouvaient manifester des réticences à demander le bénéfice du CIR, par appréhension d’un contrôle fiscal qui déboucherait sur un remboursement du crédit sur les années contrôlées. Ces entreprises ont, de surcroît, plus de difficultés à conserver la documentation nécessaire pour justifier leur CIR.

Pourtant, ce sont ces entreprises qui, selon le rapport « sont le plus à même de développer et de faire vivre des innovations de rupture, essentielles pour positionner notre économie sur des secteurs de haute technologie à fort potentiel de développement ».

Pour les besoins des contrôles, l’administration peut faire appel aux agents du MESRI, pour en apprécier le caractère de R&D des travaux. Depuis 2014, un protocole encadre le nombre de contrôles pour lesquels l’administration fiscale peut recourir au MESRI. Cette sollicitation du MESRI serait limité à environ 900 dossiers par an. Des difficultés à échanger avec les experts du MESRI, par manque de temps, ont été mises en avant. Seul un quart des dossiers reçoit un avis totalement favorable, mais 60% reçoivent un avis partiellement favorable.

Le rapport préconise une augmentation des moyens alloués dans les DRRT pour suivre les dossiers CIR.

On apprend également que les rectifications suite à un contrôle en matière de CIR ont connu un pic en 2013 en dépassant les 1500 pour redescendre à 951 en 2017.

Pour plus de détails, le rapport est consultable sur le site de l’assemblée nationale à l’adresse suivante :

http://www.assemblee-nationale.fr/15/budget/plf2019/a1303-tiv.asp#P324_39705

Experts en financement de l'innovation

 

EDITEUR DU SITE INTERNET


F.INICIATIVAS

Société par Actions Simplifiées
Espace Bellini, 32 Terrasse Bellini 92806 PUTEAUX Cedex

Inscrite au RCS de Nanterre sous le numéro 499 154 557

Au capital social de 227 000€

TVA: FR90 499 154 557
Tél. +33 (0)1 80 18 88 00
Fax +33 (0)1 80 18 88 01
info@f-iniciativas.fr

 PRESTATAIRE D'HÉBERGEMENT

CRISTEAL

Bat A, Square de l’Arbois
565 rue René Descartes
13857 Aix en Provence Cedex 3

Tél. : +33 (0) 442 775 477
Fax. : +33 (0) 442 589 345

E-mail : contact (@) cristeal.com
www.cristeal.com

DONNÉES PERSONNELLES

Les informations recueillis à partir de ce formulaire font l'objet d'un traitement informatique destiné aux services marketing de F. Iniciativas pour les finalité(s) suivante(s):

  • Envoi de la demande au service compétent

  • Traitement de la demande

  • Statistiques


Le ou les destinataire(s) des données sont donc d'abord le service marketing de F. Iniciativas puis tout service potentiellement concerné (commercial, consulting, administratif...)

Conformément à la loi "informatique et libertés" du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès et de rectification aux informations qui vous concernent.

Vous pouvez accéder aux informations vous concernant en vous adressant à : donneespersonnelles@f-iniciativas.fr

Vous pouvez également, pour des motifs légitimes, vous opposer au traitement des données vous concernant.

Pour en savoir plus, consultez vos droits sur le site de la CNIL (https://www.cnil.fr/fr/modele/mention/formulaire-de-collecte-de-donnees-personnelles )

F. Iniciativas s'engage à avoir effectué toutes les démarches nécessaires concernant la protection des données des utilisateurs du site internet.

GESTION DE VOS PRÉFÉRENCES SUR LES COOKIES

Certaines fonctionnalités de ce site (partage de contenus sur les réseaux sociaux, lecture directe de vidéos) s'appuient sur des services proposés par des sites tiers. Ces fonctionnalités déposent des cookies permettant notamment à ces sites de tracer votre navigation. Ces cookies ne sont déposés que si vous donnez votre accord.

 


F.INICIATIVAS ET LE RGPD… une histoire en construction.

Sécurité. Confidentialité. Conformité.


Autant de mots qui sont associés au règlement sur la protection des données qui est entrée en vigueur le 25 mai 2018.


L’objectif est clair, il s’agit de responsabiliser tous les acteurs concernés par le traitement des données personnelles afin qu’ils fassent de la protection du droit des personnes une priorité.


Ainsi, nous avons modifié notre politique de sécurité car la transparence est la pierre angulaire de toute relation, que vous visitiez notre site en tant que prospect ou en tant que candidat.


Soucieux que ses collaborateurs maîtrisent le sujet, chacun d’entre eux est formé sur la définition de la donnée personnelle, pourquoi et comment F.I protège les données personnelles qu’elle traite.


Enfin, un CAHIER DES CHARGES à l’attention de nos sous-traitants (au sens du RGPD) a été élaboré, tout comme notre POLITIQUE DE GOUVERNANCE en la matière.


Concernant vos données en tant que visiteur de notre site web :


-          Grâce à un système d’outils de collecte des données automatiques, comme les cookies et google analytics, nous relevons différentes informations comme la date et l’heure de votre visite, la durée de celle-ci, les pages visitées ainsi que les liens sur lesquels vous cliquez sans oublier la provenance de la visite (vous êtes-vous rendu sur notre site via une recherche google, un lien commercial google adwords, via les réseaux sociaux ou bien par le biais d’un site partenaire.)


Concernant vos données en tant que candidat : 


-       Vos données sont traitées uniquement afin de répondre soit (i) au poste auquel vous avez postulé ou équivalent soit (ii) afin de vérifier votre candidature libre.


-       La finalité de la transmission de vos données étant de trouver un emploi, vos informations pourront être transmises au responsable du service que vous seriez susceptible d’intégrer ainsi qu’à toute autre personne qui serait impliqué dans le processus de recrutement.


-       Vos données sont conservées 3 ans avant d’être supprimées, afin de se garder la possibilité de vous recontacter.


-       Vous avez toujours la possibilité de demander la modification ou la suppression de vos données via l’adresse : donneespersonnelles@f-iniciativas.fr sous réserve de nous envoyer une copie de votre document d’identité afin que nous vérifions votre identité. Votre demande sera traitée dans un délai de trente jours.


D’une manière générale, pour toute question sur notre politique en la matière, n’hésitez pas à écrire à notre data protection officer Solenne Desprez Braun à l’adresse dpo@f-iniciativas.fr